Retour en Corse : Corte – Bastia

2017-05-10 12.29.46.jpgLe lendemain, nous avons déambulé dans les rues, puis nous sommes montés vers la citadelle, passant devant les statues de Paoli et du général Gaffory à côté d’une bâtisse criblée d’impacts de balles. Elle est classée au patrimoine historique et porte les traces des impacts des mitrailles génoises, tirées lors du siège de Corte en 1750.

Corte

Le Musée

DSC_1080 (2).JPG

Le musée régional d’anthropologie de la Corse a été inauguré en 1997 dans la citadelle. Sa création est due à la volonté de doter l’île d’un lieu rassemblant son patrimoine.

A l’intérieur, il traite des traditions corses et de leurs mutations. C’était autour de 3 euros l’entrée et il n’y avait pas grand monde dedans. Avec Gégé nous avons adoré la visite.

Était présenté dans une première partie, le travail du père Louis Doazan. Celui-ci est arrivé en Corse en 1951, à 26 ans où il a été nommé professeur de sciences naturelles au petit séminaire d’Ajaccio. Il y crée un centre de documentation pédagogique et un musée scolaire constitué par les objets et spécimens collectés par ses élèves. Dans les années 70, il a rassemblé dans des cahiers d’ethnologie des commentaires, des photographies, des croquis provenant de ses enquêtes de terrain. Il a également collecté près de 3000 objets. Sa collection a été confiée au musée. C’est donc un témoignage de la Corse traditionnelle, notamment de la vie pastorale (transhumance des troupeaux), les rites et les traditions de l’époque (pour en savoir plus –> ici)

Quelques points qui ont retenu mon attention:

  • Les bergers chevriers qui pratiquaient encore la transhumance dans les années 70. Il y avait une bergerie d’été et une bergerie d’hivers, le berger, selon la saison, accompagnait à pieds ses bêtes d’un point à l’autre.
  • Le fait que l’île a essayé sans grand succès de s’industrialiser. Des forges se sont quand même implantées pendant un temps, avant d’être dépassées par les progrès techniques. Les ouvriers n’étaient pas toujours Corse, ils venaient souvent d’Italie ou de France. La disparition de cette industrie n’a donc pas vraiment eu d’impact sur la vie des insulaires. A partir de l’amiante (Usine de Canari), un artisanat local s’est développé avec la céramique amiantée et l’exploitation industriel par l’usine, à partir de 1926, pour exportation sur le continent.
  • Les confréries qui avaient avant tout un rôle spirituel. Désormais elle sont surtout une référence identitaire pour les jeunes Corses qui seraient nombreux à les rejoindre.

La Citadelle

DSC_1099.JPG

En 1419, il y avait un château sur le promontoire, construit par le compte et vice-roi de Corse de l’époque, vassal du royaume d’Aragon, contre la République de Gênes. Plus tard, au 18e siècle, Pascal Paoli en fera la capitale de son gouvernement pour la nation corse. La Corse passera cependant sous domination française sous Louis XV, après la défaire de Ponte-Novu en 1769. La citadelle actuelle a été construite par le Compte de Vaux, elle est basée sur le principe des fortifications et construction de Vauban. La ville devient une base pour les garnisons, qui ont pour rôle de maintenir l’ordre.

Depuis la citadelle la vue sur la vallée est exceptionnelle. C’est l’unique citadelle de Corse construite à l’intérieure des terres. On a fait le tour du château, qui dispose d’une vue dégagée sur les environs, de latrines et même d’un cachot. Nous avons pris le temps de flâner en redescendant les petites rues pavées. Quelques emplettes chez un épicier et nous voilà déjà repartis pour Bastia.

Bastia

 

2017-05-10 19.34.56
La place St-Nicolas

 

Le vent a fait son grand retour, nous privant de la plage. Pas de panique, la piscine de l’hôtel a fait le bonheur de Gégé. Un chat est passé nous réclamer des caresses, sursautant à chaque bourrasque. Nous avons aussi fait le nettoyage de la voiture dans une station-service, pour enlever le sel. On a galéré car on avait pas assez de monnaie (elle a failli resté recouverte de mousse), heureusement le gars de la station service nous a offert les 50c manquants pour la rincer (hé oui, toujours pas possible d’utiliser la carte et pas de distributeurs à proximité).

Le soir nous sommes retournés en ville, au restaurant Grazie Mille. Je me voyais déjà raconter nos « aventures » à la gérante qui nous avait très bien accueilli la semaine précédente. Manque de pot, elle ne nous a pas reconnu du tout! J’étais un peu vexée et déçue, tout en me sentant un peu bête (elle en voit défiler tous les jours des continentaux). Ses chouchous de la soirée ce sont trouvés être deux Australiens. On n’a pas pu lutter contre tant d’exotisme. On a quand même très bien mangé, et fait un tour dans le port ensuite.

DSC_1139.JPG

Le retour a été plus compliqué. Comme d’habitude, pas de terminal bancaire pour payer le parking et nous n’avions plus de monnaie. On a retiré de l’argent pour réaliser une fois dans le parking que seules les petites coupures étaient acceptées par la machine. Gégé est reparti faire du change dans un bar. Rebelote pour faire de l’essence, on a mis du temps à trouver une station qui accepte les cartes bleues. Dernière soirée avant le départ le lendemain matin.

***

Le lendemain tout s’est bien passé, sauf la remise de la voiture, on a tourné très longtemps avant de comprendre où la laisser, engendrant beaucoup de stress et des mots doux à l’attention du loueur qui nous avait vaguement indiqué le parking à l’oral – on avait tout oublié après une semaine de pérégrination. On a dit au revoir à l’utilitaire, une fois le parking adéquat trouvé (et il y en a beaucoup près de l’aéroport).

2017-05-11 08.07.42_LI.jpg

Mais on a eu l’avion à l’heure!

On devrait revenir faire le sud de la Corse prochainement, je ne sais pas encore si ça sera cette année ou l’an prochain. Il nous manque en effet la partie sud de l’île.

à prestu!

Publicités

Une réflexion sur « Retour en Corse : Corte – Bastia »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s