Retour en Corse : Saint-Florent, Patrimonio, Lama, la plage de l’Ostriconi et L’Ile Rousse

Cette troisième journée en Corse doit nous mener à l’Ile Rousse. Comme la veille, nous prévoyons plusieurs arrêts. Nous faisons déjà le tour de Saint-Florent que nous n’avons pas eu le temps de visiter la veille, malheureusement le vent et la pluie sont au programme de la journée. Cela ne nous empêche pas de nous élever un peu pour voir la citadelle. Nous achetons quelques cartes postales également en ville, alors que l’animation grandie. Une fois les emplettes terminées, nous reprenons la route.

Saint-Florent

DSC_0194DSC_0200DSC_0216

Puis nous nous éloignons de la ville. De grosses bourrasques balayent la route et, finalement, nous sommes finalement plutôt contents d’avoir l’utilitaire bien stable plutôt qu’une petite clio ou une fiat.

Patrimonio

DSC_0225.JPG

Nous passons (très) rapidement par Patrimonio, nous faisons le tour de l’Eglise (en manquant de s’envoler). Nous n’irons pas plus loin dans le village viticole, réputé pour ses vins. La prochaine étape est le village de Lama

Lama

DSC_0259.JPG

Ce petit village fleuri est à 450m d’altitude au-dessus de la vallée, il possède de belles maisons bourgeoises et un vieux quartier médiéval. On déambule un moment, profitant du retour du soleil. Le paysage est suffisamment dégagé pour qu’on puisse apercevoir de la neige au sommet de montagnes d’un côté, et la mer de l’autre. Le vente grondant, nous décidons de nous poser pour manger un morceau. Tout seul en terrasse, nous pouvons profiter du paysage en savourant le menu du jour. Les restaurateurs sont très gentils et inquiets à l’idée de nous voir dehors (ils doivent penser qu’on a froid), alors que l’on se sent très bien.

Le village est désert, pas un chat dans les rues. Il pourrait paraître à l’abandon.

la plage de l’Ostriconi

DSC_0383.JPG

Gégé voulant absolument faire trempette (il adore l’eau), nous allons vers la plage de l‘Ostriconi (si vous êtes en région parisienne elle figure sur des affiches dans le métro et le rer). Cette plage est sauvage, juste à côté du désert des Agriates. Son accès est compliqué depuis la route qui la surplombe. On descend un petit sentier très étroit, par moment sur les fesses tellement il plonge à pic. La remontée sera faite un mode escalade, à quatre pattes. J’en perd mon maillot de bain sur la route – je précise que je l’avais à la main, pas de panique – avant d’arriver enfin tout en bas où il suffit d’enjamber un bras d’eau pour accéder à la plage.

Gégé se baigne, je pars faire un tour, l’eau étant un peu froide et le soleil absent. Derrière la plage, la rivière et des roseaux. On attend des batraciens chanter. Des jets skis passent à l’horizon. Nous avons droit à un peu de pluie. Nous décidons de rejoindre la destination de la journée : l’Ile Rousse.

L’île Rousse

DSC_0481.JPG

Comme beaucoup d’endroits en Corse, l’Ile Rousse est liée à Pascal Paoli, il établit un port sur cette partie de l’île au milieu du 18e siècle pour concurrencer Calvi, inféodée à Gênes. La baie est protégée par des îlots de granits, de couleur ocre.

Notre hôtel est pile poil sur l’îlot rocheux. Ce qu’on remarque tout de suite, c’est le vent qui siffle violement. Même dans le chambre d’hôtel le bruit est impressionnant. La mer est couverte d’écume blanche et les vagues se brisent vivement sur les rochers, éclaboussant les voitures passant sur la route. On voit aussi un gros ferry qui ne tarde pas à prendre le large.

Nous remettons la visite du « rocher » à plus tard et nous dirigeons vers la plage à côté du centre-ville. Il y a des palmiers un peu partout, nous traversons des rails pour être du côté de la plage. Peu de monde sur la promenade, on aperçoit des gens fêter un mariage sur le sable clair. On dîne ensuite chez Paco, c’est super bon. Des trombes d’eau tombent lorsque nous sortons, nous courons nous réfugier à l’hôtel, le ventre plein.

La destination pour le lendemain est la jolie ville de Calvi.

Publicités

3 réflexions sur « Retour en Corse : Saint-Florent, Patrimonio, Lama, la plage de l’Ostriconi et L’Ile Rousse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s