Retour en Corse : destination Saint-Florent en passant par le Cap Corse

Après avoir trainé nos grosses valises à travers Bastia jusqu’au parking de la voiture, nous avons poursuivi notre voyage en direction de Saint-Florent où nous avions prévu de passer la nuit. Plusieurs étapes ont ponctué le voyage, notamment un petit tour à Miomo, sur les traces de la maison où j’ai passé une partie de mon enfance. Après avoir joué au jeu des sept différences entre mes souvenirs et la réalité de mon ancien foyer, nous avons filé plein nord.

Macinaggio

La première étape est le village de Macinaggio, en bord de mer et point de départ d’une balade le long du littoral sur le sentier des douaniers (7km). En arrivant nous rejoignons la plage, afin de débuter la petite randonnée. La plage, n’avait pas encore été nettoyée, des tas d’algues séchées s’amoncelaient tout le long.

Le sentier contourne la pointe en longeant la mer, très vite nous croisons un ancien canon. Celui-ci est un rappel de la conquête d’une île voisine par la flotte du général Paoli , figure emblématique de la Corse du 18e siècle.  En continuant sur le sentier, on longe la plage de Tamarone, puis en continuant on se retrouve face aux îles Finocchiarola et à leur tour. La descente mène à une petite chapelle romane, Santa-Maria et enfin à la tour Santa-Maria, en ruine, les pieds dans l’eau.

Cette tour est génoise : la Corse a été pendant longtemps un territoire de la république de Gènes, qui a participé de son développement. Il reste ainsi plusieurs tours, qui initialement ont été en grande partie construites par les Génois afin de lutter contre les invasions et les pirates qui attaquaient les villages côtiers dès le 16e siècle. En guise de protection supplémentaire, des citadelles ont été construites, comme à Bastia

Tout autour du sentier des fleurs, des plantes qui parfument l’air. Le long des plages, le vent nous rafraichit tandis qu’en remontant un peu dans les terres c’est le soleil et sa chaleur qui s’impose.

La chapelle, noyée dans la verdure

Une fois aux pieds des restes de la tour nous nous sommes abrités du vent pour manger les sandwichs achetés sur la route. On a même partagé avec des fourmis avant de rebrousser chemin vers la voiture.

Barcaggio

Petit îlot en face de la plage

Nous avons repris le route, direction la pointe du Cap Corse, à la recherche de la plage de Barcaggio pour se baigner avant d’entamer la descente vers Saint-Florent. Au volant, sur les petites routes en lacet, j’ai croisé ma première vache, elle avançait nonchalamment devant moi sur le bitume. Après avoir prudemment doublé le bovin, nous sommes arrivés et avons commencé la baignade. Manquant de glisser sur les galets et les roches recouvertes d’algues nous avons réussi à mettre la tête dans l’eau. Nous étions bien les seuls!

Concernant les animaux, on en a croisé beaucoup le long des routes : des vaches, des chèvres posées dans un virage à l’ombre, mais aussi des cochons corses quand nous sommes rentrés un peu plus à l’intérieur des terres. La route est à eux!

Nonza

Petit village fortifié en hauteur, Nonza a été notre dernier arrêt avant Saint-Florent. Lui aussi possède une tour, la Tour Paoline, édifiée sur ordre de Pascale Paoli. Nous sommes à ce moment à plus de 160m au dessus de la mer.

Petite anecdote, il y a une plage en contrebas dont la couleur grisâtre nous a intrigué, on a compris ensuite que cette teinte était est due à l’ancienne usine d’extraction d’amiante de Canari, croisée un peu plus tôt sur la route. La plage est en théorie sans danger, mais l’usine, qui est fermée, reste problématique (pour en savoir plus sur l’usine, cet article du Monde de 2015).

Saint-Florent

Nous avons enfin atteint la destination de notre voyage en fin de journée, fourbus par la route (et avec un peu mal au cœur en raison des virages). Nous avons juste fait le tour du port, pour manger un morceau, puis nous sommes rentrés sagement à l’hôtel, la visite étant remise au lendemain. Le rythme adopté est resté le même tout le long, réveil à 8h pour pouvoir commencer à bouger entre 9h et 9h30, arrivée à destination en milieu d’après-midi, repos à l’hôtel avant de ressortir en fin de journée. Il nous a permis de limiter les rencontres avec les autres touristes.

Début de la nuit en face du port de Saint-Florent

Au programme de la journée suivante: le visite de Saint-Florent et de ses environs avant d’atteindre l’Ile Rousse.

Publicités

Une réflexion sur « Retour en Corse : destination Saint-Florent en passant par le Cap Corse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s