Asinerie

Samedi nous étions décidés à quitter Paris pour nous aérer les neurones, le weekend précédent ayant été peu productif entre Wolfenstein et Dark Souls III. Ainsi, nous nous sommes rendus dans une asinerie à Chennevières après avoir affronté courageusement le RER E et un bus (Gégé ayant tenté en vain de vendre l’idée d’un Über). En dépit d’un mauvais sens de l’orientation, nous avons fini par arriver dans le parc départemental qui accueille depuis quelques années une asinerie.

Emilie nous a accueilli avec les autres visiteurs afin de nous expliquer l’histoire du lieu et la vie des ânes dans le parc. En compagnie d’une trentaine de personnes, essentiellement des bambins ainsi qu’un journaliste du Parisien buchant son actualité régionale, nous avons ensuite fait le tour de l’asinerie avec la propriétaire des animaux. Ceux-ci sont de toutes les couleurs (blanc, gris, brun clair, foncé etc), de toutes les tailles et sociables entre eux et avec les hommes. La horde de mioches armée de brosses ne leur a pas fait peur, certaines ânesses sont même restées à nous suivre sur le parcours. Emilie a entrepris de traire plusieurs de ses bêtes avant de les réunir avec leurs ânons. Après la visite, nous avons eu droit à une dégustation du lait tiré, assez fade avec une pointe de sucré (j’adooore le lait). Avant de repartir, en bons consommateurs, nous avons acheté des petits savons au lait d’ânesse avec la monnaie qui nous restait.

Ce qu’on en a retenu:

  • Les ânes vivent une quarantaine d’années, bien réfléchir avant d’en adopter un.
  • Les mules ne sont pas systématiquement stériles.
  • Les ânons gardent leur pelage de bébé une année avant de « muer » –> certains des ânons en pleine mue semblaient porter des dreadlocks.
  • Les ânes bossent : par exemple si vous avez un tronc d’arbre à sortir de votre jardin (si si ça arrive plus souvent qu’on ne le croit) et bien un âne peut le tracter dans la mesure où il ferait trois fois son poids. Pas mal je trouve.
  • Enfin, impossible de traire une ânesse car contrairement aux vaches elle peut bloquer la sécrétion de lait si elle n’a pas envie de le donner ou si on lui retire son ânon.
  • Nous aimons les ânes 🙂

(http://www.francilianes.fr/ & http://www.teliane.fr/)

DSC_0326
Ganache, 1 mois, une vraie peluche qu’on a envie de câliner
DSC_0355
Le rebelle, Fripouille, puni pour tentative d’évasion

DSC_0357DSC_0379

Publicités

Une réflexion sur « Asinerie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s